20/08/2004

Liberté de pensée à tout prix

Quant l'être humain parviendra à libérer son esprit de ses croyances ancestrales,
il vivra en paix.
Toutes les religions, sans la moindre exception, sont des sectes au sens le plus strict du mot !
Toutes vivent aux dépens de ceux qui y croient ! (*) voir suite.
Elles utilisent toutes le même stratagème : le bourrage de crâne des le plus jeune age,alors que l'on est pas encore en mesure de réfléchir !
Avec comme conséquence future : le maintient de cette incapacité mentale qui pour la plupart se transforme en une intolérance absolument débile.
L'histoire de nos civilisations regorge pourtant de massacres intolérables perpétrés au nom de ces fameuses religions !
Pour mémoire : les guerres papales, les croisades du moyen age, l'inquisition Espagnole, j'en passe et des meilleures encore ; l'holocauste de 40-45 sans oublier le terrorisme qui sévi actuellement au nom d'un soit disant Islam !
A méditer : l'être humain, a fortiori, ne choisi pas son lieu de naissance !
Quelle serait, forcément, votre religion si vous étiez né dans une autre région du monde ?


18:08 Écrit par charles | Lien permanent | Commentaires (14) |  Facebook |

Commentaires

Les habits ça sert d'auto Bien que partageant vore point de vue sur les religions, je m'aperçois que cette façon de voir et de dire fait peu de cas de la liberté de chacun. Impossible pour moi de sortir de cette contradiction. Un non-croyant militant ressemble vite à un croyant.

Écrit par : Vieuxfusil | 20/08/2004

L'air athée Je n'aime pas les religions qui se constituent partie civile : leur côté sectaire m'insupporte, surtout quand elles prétendent régir ceux qui n'y croient pas. Mais je n'aime pas non plus les chapelles laïcardes, qui oublie qu'on ne sacrifie pas sa liberté pour des convictions. Vive le scepticisme !

Écrit par : Ubu | 20/08/2004

Moi je crois en Dieu et personne ne vit à mes dépens. Est-ce que le directeur du cinéma vit à vos dépens quand vous payez votre place ? Alors les salles de cinéma sont aussi des sectes.

Écrit par : | 31/01/2008

Rép. à l'inconnu du 31-01-2008, 20:18:35 "personne ne vit à mes dépens."
Feriez-vous partie des privilégiés qui ne payent pas d'impôts ?
La comparaison qui suit est ridicule et pour cause ; lorsque je paye ma place au cinéma c'est pour voir un film, la réalisation de ce film à procuré du travail et des rémunérations à ceux qui l'ont fait.
Mais lorsque une partie des impôts que l'on prélève sur mon salaire sert à faire vivre des improductifs tels que les religieux, je marque mon désaccord surtout sur le fait que je ne suis pas croyant et que dès lors je n'ai logiquement pas à les payer !
Pourquoi les croyants et uniquement eux ne payeraient pas leur place dans les églises ou temple comme au cinéma cela permettrait à leurs gourous de vivre de leur travail et non pas sur le dos de la collectivité .
Bien à vous

Écrit par : Charles* | 01/02/2008

Dans votre texte il y a "Toutes vivent aux dépens de ceux qui y croient !", maintenant vous parlez d'impots ?????????
Quant aux impôts, vous payez aussi pour des divertissements style cinema dans vos impôts et l'on y voit que des meurtre et de "sympathiques tueurs". Idem pour la télévision qui abrutit la jeunesse !
Vous parlez pour ne rien dire, juste pour militer contre quelque chose qui ne vous plait pas. De l'égoisme.

Écrit par : | 01/02/2008

Rép. à l'inconnu du 01-02-2008, 15:55:46 De quel monde êtes-vous ?

"Toutes vivent aux dépens de ceux qui y croient !",

Connaissez-vous beaucoup de religieux qui *produisent* quelque chose, moi pas !
Si vous croyez le contraire, montrez moi une fiche de paye !!!
Regarder leurs mains, elles sont comme celles de jésus, pas la moindre égratignure, ni la moindre callosité due au travail !!

Bien à vous

Écrit par : Charles* | 02/02/2008

Qu'est-ce que vous radotez ???
Je vous dis que je crois en Dieu, mais que personne ne vit à mes dépens. En tous les cas, pas plus que ceux qui ne croient en rien !
Quand à la production, le curé produit autant que le propriétaire du cinéma, sans callosité. Certains aiment aller au cinéma voir des meurtriers, d'autres préfèrent aller à l'église prier avec leurs amis. Dans les deux cas, il y a un gestionnaire de la situation. Où est le problème ? C'est la même chose pourtant.

Écrit par : | 02/02/2008

Rép. à l'inconnu du 02-02-2008, 19:04:58 "Je vous dis que je crois en Dieu, mais que personne ne vit à mes dépens."

Dans ce cas pourriez-vous me donnez votre recette pour que, en tant que non croyant, je puisses obtenir une dispense afin qu'une partie de mes impôts me soit rendue !
Partie d'impôts, qui non seulement font la fortune du vatican, mais qui servent de rémunération aux personnes dont la *profession* est "abuseurs du peuple" ( curés et autres imams)??

"En tous les cas, pas plus que ceux qui ne croient en rien ! "
C'est bien là le problème !!!

"Quand à la production, le curé produit autant que le propriétaire du cinéma,"

Je ne vous le fait pas dire ! ( comparer la messe à un spectacle de cinéma, pour un chrétien faut le faire !!)

Néanmoins, votre argument est non seulement curieux mais de plus est erroné :
Le propriétaire du cinéma, projette sur une toile le résultat d'une production qui à permis à aux travailleurs du spectacle d'être rémunérés !!
Alors que votre curé, lui présente, sans relâche pour ainsi dire, toujours le même programme : le spectacle stupide d' un homme travestit en femme, et dont la toilette se résume en un attifement de tissus pour tentures et de rideaux (la messe)
Vous parlez d'une production originale, mis à part le fait que ce spectacle soit actuellement en langage du peuple, elle est invariable depuis des siècles !!!

D'autre part, le gérant du cinéma reverse une partie du prix des places pour les droits d'auteurs et des producteurs !!
Aussi, par comparaison avec le cinéma, pourriez-vous me dire quel est le prix d'une place à l'église ??
Et surtout ( dans le même ordre d'idées) quel est le pourcentage reversé par le curé ???
Puisque selon vous :
"Dans les deux cas, il y a un gestionnaire de la situation. Où est le problème ? C'est la même chose pourtant. "
Bien à vous et bonne méditation

Écrit par : Charles* | 03/02/2008

Je ne connais pas les proportions et je m'en fiche, tout travail mérite salaire même si cela ne vous plait pas.
La place de l'église ne coute rien vu qu'il n'y a aucune obligation comme au cinéma, mais les donations sont versées à des oeuvres caritatives.
Désolé que des pauvres reçoivent de l'argent qui aurait pu bénéficier à Alain Delon. Nous n'avons pas les mêmes valeurs.

Écrit par : | 04/02/2008

Rép. à l'inconnu du 04-02-2008, 19:13:22 "tout travail mérite salaire"
Dieu n'a-t-il pas dit : tu gagnera ton pain à la sueur de ton front !!
Avez-vous déjà vu un curé transpirer ? moi pas, du moins sûrement à cause du travail.

"mais les donations sont versées à des oeuvres caritatives."
Comme charité bien ordonnée commence par soi même, celles-ci se servent en premier et ne redistribue que quelques pourcent !

"Désolé que des pauvres reçoivent de l'argent..."
Ignoreriez-vous que se sont les pauvres des pays riches qui donnent pour les riches des pays pauvres !

Bien à vous

Écrit par : Charles* | 05/02/2008

Inconnu Je suggère à l'inconnu de s'abstenir de répondre.

Tu as un véritable problème, il faut te soigner, mon pauvre Charles !

Écrit par : Stéphane, Chrétien né de nouveau | 06/02/2008

Complément J'ai néanmoins envie de t'inviter à lire la revue de l'association SEL que je soutiens personnellement. Tu verras que l'aide que cette association chrétienne apporte est avant tout perçue par les plus démunis.
Clique ici :

Écrit par : Stéphane, Chrétien né de nouveau | 06/02/2008

A Stéphane, Chrétien né de nouveau "Pauvre" crédule ("" selon votre expression favorite).
Vous qui soutenez personnellement SEL, auriez-vous l'amabilité de nous faire connaître quel est le prélèvement, fait par cette association sur les dons qu'elle reçoit .
Combien de personnes y sont employées ?
Et pour que l'on puisse faire une comparaison, quel est le montant global des rémunérations de ces dites personnes ??
Par simple soustraction, on devrait obtenir ce qui devrait être versé aux démunis que vous citez !
Et surtout pouvoir le comparer à ce qui est réellement versé !
Inutile de me répondre que c'est une ASBL, on connait les salaires faramineux que s'octroient les directeurs de telles organisations ! ( sans compter les locations, tout aussi faramineuses, d'immeubles pour la plus part fictifs et les détournements qui sont chose courante dans les ASBL).
Dites nous, sans détours et sans honte, quel est le pourcentage des dons qui est réellement distribué aux démunis que vous citez !

Bien à vous

Écrit par : Charles* | 08/02/2008

Dons Tu critiques avant de savoir, c’est dommage.
Si je parraine un enfant via le SEL, la totalité de la somme lui sera destinée !
Pour les autres donations, elles comprennent bien sûr les frais de fonctionnement. Il me semble normal que quelqu’un qui travaille à temps plein pour aider les plus démunis perçoive un salaire qui lui permette de vivre.
Mais de toutes façons tu t’éloignes de tes propos encore une fois, tu disais que c’était les riches des pays pauvres qui bénéficiaient des donations, maintenant ce sont les employés qui travaillent au service des plus démunis qui seraient les « grands gagnants » de ces œuvres.
Une vraie girouette.

Je te plains.

Écrit par : Stéphane, Chrétien né de nouveau | 09/02/2008

Les commentaires sont fermés.